Lettres et enveloppes adressées à Madame Jean Boucher – Dans les tranchées 1915

Jean Boucher : « samedi matin 16-1-15. Tranchée de Loire 3ème ligne hier soir dans la nuit sombre nous avons quitté les tranchées de réserve de 1er ligne a ma gauche entre Villers-Franqueux et la ferme de Luxembourg il y a cent cinquante cadavres de soldat français qui sont la s’en que l’on puisse aller les enterrer les quelques hommes qui voulurent quand même tanter d’enfouir leurs camarades payèrent de leur vie leur bonne volonté j’écris dans un soutterrin ou je suis entassé avec 22 hommes tous paysans d’Ille-et-Vialine une pauvre ettriste lumière de la porte de cette tannière nous arrive aussi de la pluie qui fait de la paille un vrai fumier les étables sont des lieux de délices en regard de ce que nous habitons cependant les gens simples mescompagnons actuelles qui vivent jours et nuits depuis tantôt un mois la vie que je mène deouis quelques jours seulement ont un moral magnifique j’avoue que je n’aurai jamais cru moi-même être capable de supporter pariel chose….j’achève ce mot pour aller surveiller le nettoyage de boyaux, c’est ainsi qu’ici que l’on appel les tranchées elle ressemblent exactement aux fondations creusées pour nos maisons il y en a ici dans notre rayons des miliers de kilomètres… » (sic)

Auteur : Jean Boucher
Date de création : 16.1.1915
Matière : papier, crayon papier
Technique : manuscrit
Mesures (en cm) :
Hauteur : 17.5
Largeur : 11.2
Profondeur :
Acquisition : 2001-1Don: Jean-Pierre BOUCHER
Date d’entrée : 2001
Etat : Bon
Conservation localisation : Mairie de Cesson-Sévigné
Référence :
Exposition :

 

<< Retour a la liste