Lettre et enveloppe adressée à Marcelle Boucher – 1914

Alors que la mobilisation générale fut lancée le 1er août Jean Boucher patiente en attendant son affectation.

Il écrit à son épouse restée à Rennes : « …ici rien de nouveau je vais à l’atelier pour préparer l’avenir et aussi pour oublier un peu. J’attends puisqu’il faut attendre mais quelles misères que l’on emploie notre énergie on a sans doute eu au lieu des raisons pour nous laisser ainsi. J’enrage vraiment cependant j’ai confiance car il est impossible que le pays qui est la France sois vaincue en ce moment Je n’ai donc qu’espérer le jour ou l’on me dira de rejoindre a charenton… » (sic)

Lettre écrite sur papier en-tête en haut à droite une inscription en impression : 77,RUE DAGUERRE/SALEDI APRES MIDI

Auteur : Jean Boucher
Date de création : 29.8.1914
Matière : encre noire sur papier
Technique : manuscrit
Mesures (en cm) :
Hauteur : 18.1
Largeur : 13.4
Profondeur :
Acquisition : 2001-1Don : Jean-Pierre BOUCHER
Date d’entrée : 2001
Etat : Bon
Certaines phrases ont été surlignées par un crayon de couleur orange.
Conservation localisation : Mairie de Cesson-Sévigné
Référence :
Exposition :

<< Retour a la liste