Lettre adressée à Madame Jean Boucher – Dans les tranchées 1915

Jean Boucher continue son récit quotidien qu’il expédie à son épouse. Ici il relate sa vie dans les tranchées.

« Je suis sorti hier a 17 heures des tranchées de toutes premières lignes nous avons passés une nuit complète sans dormir en face des allemands par une nuit froide mais magnifiquement étoilée. Vers 23 heures il y a eu une espèce de fusillade nos voisins de tranchées a droite ayant cru voir des Boches je crois pour moi que c’était une illusion d’optique illusion auquelles on est sujet la nuit surtout ici avec l’esprit tendu qu’on les hommes cependant je n’arrive pas a être ému il est vrai qu’il n’y a vraiment aucun danger pour un homme qui ne fait pas de folie ah! je ne tente pas l’aventure de conter mes émotions elles sont trop nombreuses et aussi trop diverse mais plus tard au coin du feu ou autour de la table familiale bon dieu quelle me semble déja lointaine et délicieuse la table ou nous dinions […] dans les tranchées ou je vis avec de braves gens certes mais d’une hygiène d’antédiluviens comme je me promets au retour de vivre chez moi chez nous ah! je comprends ce mot merveilleux la Paix » (sic)

Jean Boucher ne peut livrer des informations sur les actions et sa position, il relate alors sa vie au quotidien dans les tranchées.

Auteur : Jean Boucher
Date de création : 20.1.1915
Matière : papier, crayon papier
Technique : manuscrit
Mesures (en cm) :
Hauteur : 20.9
Largeur : 13.6
Profondeur :
Acquisition : 2001-1Don: Jean-Pierre BOUCHER
Date d’entrée : 2001
Etat : Bon
Conservation localisation : Mairie de Cesson-Sévigné
Référence :
Exposition :

<< Retour a la liste