Lettre adressée à Madame Boucher – 1914

Il exprime sa solitude et son désœuvrement dans l’attente exprimant « je n’ai le courage ni le goût de rien… cependant il semble bien que les Allemands sont fichus sans rémission hier en dînant au hasard dans un restaurant j’ai rencontrés Gaston Chéreau qui revené de Bruxelles envoyer par l’illustration il m’a conté des histoires de guerre prodigieuses : J’ai aussi appris la mort de ce pauvre petit Billotey pris de Rome de peinture du plus grand talent un charmant garçon combien faudrait-il en pleurer, ah c’est tout de même une chose effroyable que toutes cette jeunesse tous ces espoirs fauchés/Enfin il faut du courage et de la patience il faut aussi songer que la France sortira meurtrie mais purifiée et grandie de cette rude épreuve… » (sic)

En impression en haut à droite : 77, RUE DAGUERRE/SAMEDI APRES MIDI

Auteur : Jean Boucher
Date de création : 6.10.1914 Paris
Matière : encre noire sur papier
Technique : manuscrit
Mesures (en cm) :
Hauteur : 18.1
Largeur : 13.5
Profondeur :
Acquisition : 2001-1Don: Jean-Pierre BOUCHER
Date d’entrée : 2001
Etat : Moyen
Certains passages ont été surlignés.
Conservation localisation : Mairie de Cesson-Sévigné
Référence :
Exposition :

<< Retour a la liste