Camille Desmoulins ou le 14 juillet 1789 ou L’Appel de la prise de la Bastille

Cet imposant monument composé de cinq personnages sculptés en ronde-bosse, évoque la prise de la Bastille qui a entraîné la Révolution de 1789, le combat des hommes pour la liberté.
Oeuvre monumentale, commandée par l’Etat à Jean Boucher en 1909, le plâtre fut présenté en 1910 au Salon des artistes français sous la forme d’une esquisse, afin de commémorer le cent vingtième anniversaire de la Révolution. Ce groupe représente Camille Desmoulins porté en triomphe sur les épaules de plusieurs sans-culottes parisiens.

Le monument fut donné à la ville de Paris par l’Etat mais ne fut jamais érigé en place publique bien que de nombreux lieux furent proposés.
Le comité d’élection et l’Etat n’arrivaient pas à s’entendre sur un site près de la Bastille, le groupe fut donc déposé à Auteuil en 1928.
En 1934, un nouveau projet d’emplacement est envisagé place Galli sur les ruines de la Forteresse, mais il est à nouveau abandonné.
De ce fait l’oeuvre n’a pas tout à fait été achevée, des points de basements pour fixer la machine à mettre au point n’ont pas été arasés ainsi que des tenons.
En 1995 la ville de Cesson-Sévigné sollicite et obtient le dépôt de l’oeuvre.
Ce groupe sculpté est l’un des rares monuments nationaux représentant l’appel de la Bastille.

Auteur : Jean BOUCHER
Date de création : 1928 Paris
Matière : pierre calcaire coquillère de Loire
Technique :
Mesures (en cm) :
Hauteur : 3.27 m
Largeur : 2.68 m
Profondeur : 2.03m
Acquisition : 995-1 Dépôt de la Ville de Paris
Date d’entrée : 1995
Etat : Bon
Nettoyage des mousses et autres lichens à effectuer traitement déjà réalisé lors de sa mise en place à Cesson-Sévigné en 1995.
L’érosion de la surface de la pierre est favorisée par le ruissellement des eaux.
Conservation localisation : Rond-point de la piscine de Cesson-Sévigné
Référence : -Dominique Vin, « Camille DESMOULINS ; l’Iconographie d’un héros révoltionnaire au XIXème siècle » dans Bulletin archéologique du CTHS : Moyen Age, Renaissance, Temps Modernes, Fasc.29, Paris 2002, p.151-152.
-Hargrove, Statues de Paris, 1989.
Exposition : Sous la forme d’une esquisse au Salon des artistes français en 1910.

<< Retour a la liste