La Ville de Cesson-Sévigné invitée en Chine en mars 2017

À l’invitation de l’institut Liu Kaiqu qui a pris en charge déplacement et autres frais, Madame Annie Lecué, adjointe à la Culture et Monsieur Christophe Lotz adjoint à la communication et aux nouvelles technologies, se sont rendus en Chine du 9 au 14 mars 2017 dernier et où ils ont représenté la Ville de Cesson-Sévigné.

Accompagnés d’Élisabeth Renault, directrice du musée de Saint-Brieuc, ancienne responsable du service Patrimoine de la Ville de Cesson-Sévigné, en charge de la collection Jean Boucher et de Zhenhua Gao, chargé de projet pour OCP Partners qui assurait le rôle d’interprète, ils sont arrivés à Nanning, dénommée la ville verte en raison de son abondante flore tropicale. La ville de 7 millions d’habitants est située dans la province autonome du Guangxi. Le musée des beaux-arts où avait lieu la visite officielle, héberge actuellement une exposition Liu Kaiqu, avec des œuvres de Jean Boucher prêtées par la Ville de Cesson-Sévigné.
Un dîner a eu lieu avec les membres de l’institut dont le président le Professeur Cheng et Monsieur Lu fils d’un des élèves de Liu Kaiqu.

Mais qui est Jean Boucher, pourquoi en parle-t-on en Chine et quel rapport avec Liu kaiqu ?
Jean Boucher artiste sculpteur a érigé des oeuvres souvent imposantes à la gloire des héros de la nation. Artiste né à Cesson-Sévigné en 1870, plusieurs de ses oeuvres sont disséminées dans la ville : Jardin de la Chalotais, entrée du manoir de Bourgchevreuil, Espace Citoyen, mairie, etc.

Sculpteur de renommée nationale, il est particulièrement apprécié pour ses dons d’enseignant. Après la première guerre mondiale il est nommé professeur au musée des Beaux-Arts de Paris et forme de nombreux élèves dont Liu Kaiqu. Après sa formation Liu Kaiqu retourne en Chine et devient le chef de fi le des sculpteurs chinois. Le respect des aînés est un élément clef de la culture chinoise confucéenne. Si Liu Kaiqu est un artiste majeur, c’est grâce à son maître. Dès lors, mettre en avant Jean Boucher s’impose logiquement dès que l’on parle de Liu Kaiqu.
Le Professeur Cheng, élève de Liu Kaiqu, a reçu des adjoints, la médaille d’honneur de la Ville de Cesson-Sévigné pour son action de valorisation de l’oeuvre de Jean Boucher en Chine.
Le voyage s’est poursuivi à Pékin où une future exposition de sculptures au musée national des beaux-arts, présentant conjointement Liu Kaiqu et son maître Jean Boucher a fait l’objet de discussions officielles. Il ressort des échanges qu’il est acquis qu’une exposition aura lieu fin 2018 ou plus probablement 2019. Aucun frais de mise à disposition des oeuvres, transport, expertises, déplacements… etc ne seront à la charge de la Ville. Des collections Nationales et Privées seront sollicitées en plus du fonds Jean Boucher détenu par la Ville.

En marge de ces visites, la communication numérique a été abordée lors de la visite d’une école des beaux-arts et d’une pépinière d’entreprises de nouvelles technologies. Une très belle opportunité pour créer des liens commerciaux entre la Chine et les structures hightech, telles que Rennes Atalante ou la French Tech. En quelque sorte, la Culture comme passerelle pour promouvoir les liens économiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *